Les enjeux du CHNDS pour notre territoire

Les présidents des 4 clubs : Anthony Parthenay, président du club des entrepreneurs du Pays de Gâtine (au micro), Eric Fonteneau président du club des entreprises du Bocage Bressuirais (au centre), Emmanuel Renault co-président du club de l’Airvaudais Val du Thouet avec Xavier Becquet, et Benoît Jacquemin président du club des entreprises du Thouarsais.

Collaboration, cohésion et ambition commune pour les 4 clubs d’entrepreneurs du Nord Deux-Sèvres. Plus de 470 personnes réunies à Airvault le 8 février dernier ont montré leur souhait et leur intérêt à valoriser ensemble le territoire.

Au coeur du débat, le Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres (CHNDS) dont l’ouverture au premier patient est prévue le 4 juin 2018. Si ce projet de 60 millions d’euros engendre encore pas mal de questionnements, Nicolas Courtois, responsable du chantier de construction accompagné de directeurs et médecins ont développé le sujet dans sa globalité pour tenter d’y répondre.

Une économie locale boostée

Amorce indéniable sur la dynamique économique locale qui se concrétise depuis ces derniers mois par une vague importante de créations d’emplois, la construction du CHNDS, pilotée par le Groupe Bouygues, a fait appel à plus de 80% de sous-traitants à l’échelle locale et régionale. De plus, à la livraison du projet, plus de 70.000 heures de travail en insertion aboutiront pour la plupart à l’embauche ou promesse d’embauche.

Des pôles de santé d’excellence

Aujourd’hui, les 3 sites  hospitaliers (Bressuire, Parthenay, Thouars) couvrent une population de 175 000 habitants et emploient 1732 agents dont 138 médecins. De cette fusion, un maillage de territoire avec des pôles d’excellence permettra de proposer des prestations de haut niveau (IRM, Scanner par exemples) avec des spécialités qui font aujourd’hui défaut sur le territoire. Les problèmes de santé mentale et d’addictologie seront orientés vers l’hôpital de Thouars et la prise en charge de la personne âgée vers Parthenay. Les urgences seront conservées sur l’ensemble des sites. Avec plus 1,8 millions d’investissement dont un million dans du matériel médical, le CHNDS bénéficie d’une technologie de pointe, un confort de vie pour personnel et patients.

L’attractivité du territoire restant une problématique majeure pour le recrutement des chirurgiens ; les organisateurs de la soirée n’ont pas manqué d’interpeler les élus présents, sur l’aménagement nécessaire et urgent des axes routiers. Un thème qui sera sûrement abordé à la prochaine réunion des 4 clubs d’entrepreneurs, fixée le 25 avril, en présence d’Alain Rousset, président de la Nouvelle Aquitaine.

Laisser un commentaire